L’Ecosse, des megapixels et une découverte

Il y a 10 ans, j’ai décidé d’aller vivre un temps en Écosse. Avant de partir, j’ai acheté avec mon budget d’étudiant un petit compact d’entrée de gamme. Trois petits mégapixels pour immortaliser les moments que j’allais vivre et parce que l’Écosse est l’un des pays les plus photogéniques qui soit, vous en conviendrez!

Ironiquement, je ne crois pas avoir pris une seule photo de paysage écossais qui soit réellement digne d’intérêt mais cette année-là, je découvrais la photographie.

Cette année-là, je découvrais le medium qui restituait le mieux ma relation au monde.

Cette année -là, je découvrais enfin le moyen d’exprimer ma créativité.

Je chantais comme une casserole, je ne savais pas dessiner, j’étais incapable de raconter une histoire, mais je savais prendre des photos.

J’expérimentais alors pour découvrir le contre-jour, la macro, l’abstrait…

Puis j’ai réalisé mes premières commandes, j’ai découvert le reportage, le portrait, la photo de concert, d’architecture…

Je suis aujourd’hui très fier de pouvoir vous proposer mes services. Soyez les bienvenus sur mon site et bonne visite!


alliance en gros plan, main dans la main
alliance en gros plan, main dans la main

questions / réponses

Q. Qu’est-ce qui te plait le plus dans le métier de photographe?

R. La liberté, la création, les rencontres avec des gens que je n’aurais jamais rencontrés autrement

Q. C’est quoi être photographe?

R. Voici ce qu’en dit mon fils de 4 ans  « Mon papa photographie les gens quand ils sourient! »

Q. Quelle est votre plus grande qualité ?

R. Je suis humble et attentionné.

Q. Que devez-vous améliorer chez vous ?

R. Ma timidité. Mais à force de diriger des familles entières pour les photos de groupe, ça va un peu mieux!

Q. La photo de mariage n’est-elle pas le parent pauvre de la photographie?

R. Absolument pas, bien au contraire! C’est un exercice très complexe, très exigeant et très complet. C’est sur les mariages que je prends le plus de plaisir en tant que photographe. Et c’est un vrai bonheur de satisfaire ensuite mes clients.

Q. Qu’aimerais-tu que tes clients sachent à propos de ton métier?

R. Que c’est d’abord du travail! Beaucoup de travail! Ce sont des années d’exercices, d’expériences et de tâtonnements avant de pouvoir offrir une prestation à un niveau professionnel.

Ensuite, il est important qu’ils prennent conscience de la partie immergée de l’iceberg : le traitement photo! C’est une partie très chronophage qui demande encore plus de temps que la prise de vue elle-même.

Les photos sorties de capteur sont comme des ingrédients sur la table d’un cuisinier. Le tri des photos et le post-traitement, c’est la recette qu’on exécute et cela demande beaucoup d’expertise.

Q. Qu’as-tu de plus que tes concurrents?

R. Je n’ai rien de plus, rien de moins. Je suis moi, tout simplement. Je donne ce que j’ai de mieux et le reste n’est qu’une question de feeling.

Q. Quelles questions doit se poser un client avant d’engager un photographe?

R. Est-il réellement impliqué dans ce qu’il fait? Puis-je lui faire confiance? La confiance est une valeur extrêmement importante pour moi. Si je n’ai pas la confiance de mes clients, c’est que j’ai mal fait mon travail.

Si vous partagez ma vision des choses, contactez-moi!

/!\ error getUserIDFromUserName. /!\ error empty username or access token.